Pavot de Californie : Contre l'insomnie. Combinaison de plantes en infusion pour le sommeil.

ValenceNaturopathe B.DUPUIS


Pavot de Californie, accompagnement face à l’insomnie.


J’ai croisé pour la première fois le Pavot de Californie lors d’une balade avec ma douce et tendre. Nous étions sur ce petit chemin caillouteux qui coupait une prairie sablonneuse et verdoyante en deux, chemin qui serpentait ensuite au milieu de la pinède.

Il était là, dressé fièrement en haut d’une bute bien exposée, ses pétales orange ouvertes au soleil qui tapait fort (et oui nous nous baladions entre 12h et 14h !)

Eschscholzia californica ou pavot de Californie… cette belle fleur orange qui ressemble à un coquelicot ! D’ailleurs c’est normal, puisqu’ils font partie de la même famille des papavéracées.

Il contient 4 pétales d’un magnifique orange, mais certains peuvent parfois être d’un orange plus pâle voire jaune pâle.

C’est une plante qui se complaît sur des terrains sablonneux et secs avec une pleine exposition au soleil, d’où l’endroit où nous l’avons découvert !

La plante contient en grande partie des alcaloïdes mais aussi des caroténoïdes (qui lui confèrent sa couleur) qui vont interagir avec certains récepteurs du cerveau.


Effets de la plante :


  • Sédatif : Elle favorise l’endormissement et évite les réveils nocturnes.

  • Anxiolytique : Elle permet d’avoir un effet positif sur l’anxiété, les angoisses.

  • Antinociceptif : Elle diminue la sensation de douleur.

  • Spasmolytique : Elle contribue à atténuer les spasmes

Que disent les études scientifiques ?


  • Sur le plan pharmacologique, les plantes médicinales et les médicaments traditionnels représentent des mélanges complexes de centaines de constituants, ce qui rend difficile l'isolement des composants actifs et la détermination de leur mécanisme d'action exact (1).


  • Cependant, il a été rapporté que la quercétine et le kaempférol se lient aux récepteurs GABA A , ce qui a été suggéré pour expliquer les effets sédatifs et anxiolytiques de ces composés [2].


  • Etude sur les souris : les propriétés sédatives et antinociceptives (réduit la sensibilité à la douleur) douces des parties aériennes sèches d' E. Californica (pavot de californie) peuvent être attribuées à la liaison de la morphine (et / ou d'autres alcaloïdes) aux récepteurs μ -opioïdes. La morphine peut être générée dans l'organisme des rongeurs par biotransformation successive de la ( S ) -réticuline présente dans les parties aériennes d' E . Californica .


  • En résumé, certaines substances de la plante (morphine, alcaloïdes) agissent sur des récepteurs de notre cerveau afin de libérer des substances favorisant le sommeil.


  • Des études sur plusieurs remèdes à base de plantes utilisés pour l'insomnie ont mis en évidence que des modifications de la neurotransmission GABAergique centrale pourraient être responsables des propriétés anxiolytiques et sédatives de ces remèdes [ 3 ]


  • Le plus grand nombre de preuves pour la modulation du GABA A est associé à la racine de valériane ( Valeriana officinalis L.), qui est largement utilisée pour réduire la latence de l'endormissement et augmenter la qualité du sommeil [ 3 ]. L'extrait de racine de valériane contient plus de 150 constituants chimiques dont des alcaloïdes, des terpènes, des acides organiques et leurs dérivés, des valépotriates et des flavones [ 3 ].


Mes recommandations : L’infusion de racines de Valériane + feuilles de Mélisse + Passiflore.


Si le but est de lutter contre l’insomnie par les plantes, je vous conseille de mettre toutes les chances de votre côté, en prenant une synergie de plantes en infusion, c’est-à-dire de combiner plusieurs plantes :

Dans une casserole, faîtes infuser 7g de Racines de Valériane, 7g Feuilles de mélisse, et 6g fleurs / feuilles de la passiflore, soit 20g de plantes en tout dans 1 L d’eau. A boire dans la journée, et une tasse le soir avant de se coucher pendant 3 semaines.

Pour connaître le procédé d’une infusion, vous pouvez consulter mon article sur la Mélisse.


Teinture mère de Pavot de Californie


L’article portant sur le Pavot de Californie, si vous souhaitez l’utiliser puisque vous en avez ramassé (et pas dans les pots de la ville avec son lot de pesticides !), préférez la teinture de plantes semi-fraîche, car l’infusion de Pavot est très amère, donc pas des plus agréables en goût 😊


Qu’est-ce qu’une teinture de plantes ?

Une teinture, c’est une macération des parties de la plante qui nous intéresse dans de l’alcool pendant 2semaines. L’alcool joue ici le rôle de solvant, c’est-à-dire, qu’il va extraire les molécules de la plante. Quelques gouttes par jour de teinture diluées dans un verre d’eau vont donc permettre à l’organisme de bénéficier des bienfaits de la plante.


Réalisation :


Ingrédients :

- Fleurs, feuilles et tiges de pavots

- Alcool à 50°, personnellement j’utilise du Rhum blanc à 49°

- Un récipient en verre avec fermeture mécanique (style bouteille de limonade ou bière 😉 en verre)


Tout d’abord, il faut normalement utiliser la plante fraîchement cueillie avec de l’alcool à 90° (pas celui que l’on utilise en pharmacie, attention !).

Mais comme il est rare de trouver de l’alcool à 90 absorbable, j’utilise la technique de Christophe Bernard (herbaliste reconnu et à retrouver sur son site : althéaprovence).

Je fais donc sécher ma plante quelques jours et j’utiliserai ensuite de l’alcool à 50° (puisque la plante a perdu son eau, la solution sera moins diluée).


1. J’ai donc fait sécher ma fleur dans une caissette en carton, à l’abris de la lumière pendant 5-6 jours.





2. Je trie pour enlever les plantes intruses qui auraient pu se glisser, si je ne l’ai pas fait auparavant.

3. Je pèse ma plante, très important car on doit rajouter 5 fois le poids de la plante en alcool lorsque l’on fait une teinture de plante semi fraîche. Ici, j’ai 36g de plante semi-sèche, alors que j’en avais 100g fraîchement cueillie !!! Elles ont bien perdu de leur eau.





4. Je découpe ma plante finement au ciseau




5. Je verse dans un bocal en verre avec un couvercle (ancien pot de petit pois ).

Par-dessus- je verse délicatement 5 fois le poids de la plante en alcool).

Dans mon cas : 5x 36g = 180g soit 180ml de Rhum.

Puis je pilonne pour tasser la plante au fond du pot afin qu’elle se retrouve bien sous le niveau d’alcool.




6. Je ferme le bocal et je laisse macérer 14 jours à l’abris du soleil

7. Je filtre le mélange à l’aide d’un chinois et je le verse dans une bouteille en verre à ouverture mécanique.

8. Se conserve plusieurs mois, voir années si le mélange reste à l’abris de la lumière.


Utilisation :

Entre 25 et 80 gouttes le soir dans un verre d’eau chez l’adulte de 70kg.

Chez l’enfant : faîtes un produit en croix par rapport au poids de l’enfant comparé à celui d’un adulte. Exemple : enfant de 35kg : 25 gouttes de plantes pour 70kg

? gouttes de plantes pour 35kg

(25x35) / 70 = 12,5 gouttes




Mon avis :


Je pense qu’il est préférable d’utiliser la version infusion avec les 3 plantes, c’est très agréable en goût avec la mélisse. En plus il y a ce côté réchauffant et rassurant de l’infusion le soir avant d’aller se coucher, que l’on peut prendre sous forme de petit rituel sympathique.

Faîtes la teinture uniquement si vous cueillez ou possédez la plante sans pesticides, la teinture seule est moins intéressante que la synergie par infusion.


N’oubliez pas que les plantes sont là pour accompagner, il faut déterminer la cause de votre insomnie (stress, mauvaise digestion, douleurs, dérèglement hormonal…), et adopter une alimentation saine et équilibrée.


Pour ce qui est du sommeil par exemple, consommez des aliments riches en tryptophane (chocolat, amande, riz complet, poisson…) car c’est le précurseur de la sérotonine, lui-même précurseur de la mélatonine qui est l’hormone du sommeil.

Pour plus d’informations, vous pouvez me consulter en cabinet.


Où trouver les produits :


En herboristerie ou en magasin bio vous trouverez les plantes sèches pour les infusions.

A titre d’exemple, je prends mes plantes à l’herboristerie du Valmont sur internet, car je trouve le rapport qualité prix intéressant. Mais il existe d’autres herboristerie, assurez vous simplement que les produits soient de qualité (bio de préférence).

https://www.herboristerieduvalmont.com/11-plantes-medicinales-en-vrac


Précautions pour le pavot :


Il peut y avoir un effet additif avec les médicaments sédatifs et anxiolytiques. (C. Bernard)

Ne pas faire de surdosage, respectez les dosages.

Interdit en France chez les moins de 18ans, mais aux Etats-Unis et en Angleterre on la donne aux enfants de plus de 6ans.



Références :


1.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7914492/

2. Aguirre-Hernández E., González-Trujano ME, Martínez AL, et al. Analyse HPLC / MS et effet de type anxiolytique des flavonoïdes de quercétine et de kaempférol de Tilia americana var. mexicana . Journal d'ethnopharmacologie . 2010

3. Shi Y., Dong JW, Zhao JH, Tang LN, Zhang JJ Herbal Insomnia Medications that Target GABAergic Systems: A Review of the Psychopharmacological Evidence. Curr. Neuropharmacol. 2014

58 vues0 commentaire